Conseil placement : où épargner et investir en 2014 ?

Où épargner et investir en 2014 ? Conseil placement

Dans un contexte assez similaire à l’année passée, marquée par la baisse des rendements des placements sécurisés et la hausse de la fiscalité des revenus du capital, trouver les bonnes opportunités de placement en 2014 se révélera toujours délicat.

Au-delà du Livret A utile dans une logique d’épargne de précaution à très court terme, l’assurance-vie conserve ses atouts et les voit même sanctuarisés par une décision du Conseil constitutionnel fin 2013.

Forte de plus de 1.400 milliards d’euros d’encours, l’assurance-vie restera la solution de placement préférée des français, loin devant le Livret A (affichant un encours d’environ 260 milliards d’euros) qui affiche une dé-collecte depuis plusieurs mois après avoir été ponctuellement boosté par la hausse de son plafond de versement.

Les épargnants seront à la recherche du meilleur couple rendement / risque pour leurs placements. Découvrez notre conseil placement.

La tache des gestionnaires de patrimoine sera de trouver les solutions de placements offrant un haut niveau de sécurité et une bonne rentabilité.

Contexte macro-économique : une année 2014 qui s’ouvre avec de meilleures perspectives que 2013.

Au niveau mondial, 2013 a été marquée par le moindre attrait des pays émergents (Chine, Brésil ou Turquie notamment) mais l’optimisme aux Etats-Unis et au Japon. La vieille Europe, toujours convalescente, semble avoir écarté le risque systémique lié à la fragilité de certains pays membres de l’Union Européenne. L’Espagne et le Portugal se remettent d’ailleurs à faire appel aux marchés pour se financer dans d’assez bonnes conditions.

De nombreuses entreprises sortent largement renforcées de la crise. Elles se sont désendettées et se remettent à investir notamment aux USA.

Les Bourses japonaise, nord-américaine ou européenne ont affiché en 2013 des performances à deux chiffres presque insolentes (France CAC40 + 17,99%, Allemagne DAX + 25,48%, Grèce ASE + 28,06%, Etats-Unis DOW JONES + 26,50%  par exemple).

Au niveau français, le chômage semble se stabiliser tout comme le moral des ménages même si ces niveaux ne sont pas satisfaisants. Le Président de la République souhaite engager la responsabilité des entrepreneurs pour jouer le jeu et gagner la bataille de l’emploi en contrepartie de réduction de charges patronales et sociales. En matière fiscale, la cocotte semble prête a explosée mais le Gouvernement semble l’avoir entendu. Nous rappellerons la fameuse formule de Laffer « trop d’impôts tue l’impôt ».

Pour 2014, un scénario plutôt positif comme l’an passé peut-il se reproduire ? A en croire les analystes financiers, ces grands équilibres mondiaux persévéreront. Mais les gérants devront faire preuve d’encore plus de sélectivité dans le choix des actifs financiers.

Il faudra aussi regarder du côté du moral des ménages, notamment en France. La consommation étant un des moteurs essentiels de la croissance économique.

Dans ce contexte, notre équipe de gestionnaires de patrimoine s’efforcera de trouver des solutions de placements affichant une bonne rentabilité et un haut niveau de sécurité.

Analyser sa propre situation pour bien épargner

Seul ou avec l’aide de son conseiller patrimonial, l’épargnant devra se poser les bonnes questions pour son patrimoine. Afin de mettre en adéquation ses objectifs avec les solutions de placement les mieux adaptées.

  • Quel est mon horizon d’investissement ?
  • Quel niveau de risque suis-je prêt à prendre ?
  • Quelle est ma capacité d’épargne mensuelle ?
  • Quel est le montant minimum de mon « matelas de sécurité » pour me sentir rassuré ?
Votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) réalisera votre bilan patrimonial. Au-delà de relever votre patrimoine financier et immobilier, il s’agit surtout d’un échange ouvert sur vos objectifs et projets de vie.
Ainsi, votre bilan patrimonial permettra de définir la bonne stratégie pour améliorer la gestion de votre patrimoine.

Les placements de trésorerie court terme

Nous conseillons aux épargnants de conserver quelques liquidités sur des supports de placements 100% sécurisés pour faire face à un imprévu immédiatement.

Le Livret A (rendement maintenu à 1,25% net au 1er février – Plafond de versement 22.950€) et le Livret de développement durable LDD (rendement idem Livret A – Plafond de versement 12.000€) seront privilégiés.

Mais n’en attendez pas trop. Leur philosophie est de préserver votre épargne de l’inflation. N’espérez donc pas vous enrichir avec ces placements.

Le Livret d’épargne populaire LEP intéressera les épargnants payant moins de 795 euros d’impôt sur le revenu par an. Son rendement est sensiblement supérieur au Livret A puisqu’il se monte à 1,75%.

Les solutions de placements à moyen terme

Un plan d’épargne logement PEL, longtemps « ringardisé », a retrouvé un certain attrait dans le contexte de rendement historiquement bas du Livret A. Affichant un taux de 2,5% brut (2,11% net de prélèvements sociaux), le plan d’épargne logement PEL doit s’appréhender dans une logique de moyen terme car avant 2 ans, son rendement en cas de retrait chute pour se caler sur celui de son petit frère le compte épargne logement CEL (rendement 1,5% brut), et tout retrait entraîne la clôture du plan.

La réponse à tous les projets : l’assurance-vie

L’assurance-vie, sanctuarisée par une décision du Conseil constitutionnel fin 2013, est plus que jamais la solution de placement indispensable quel que soit son profil d’épargnant.

Accessible à partir de quelques centaines d’euros, l’assurance vie se caractérise par sa très grande souplesse dans le choix des supports de placements. Pour l’épargnant à la recherche d’une sécurité absolue, le fonds en euros à capital garanti (aussi appelé actif général de la compagnie d’assurance) sera privilégié. Bien que le rendement moyen des fonds en euros du marché soit désormais inférieur à 3%, plusieurs compagnies ont présenté des fonds en euros nettement plus performant, avec un rendement supérieur à 4% pour les meilleurs.

Nous proposons un contrat d’assurance-vie avec le fonds en euros le plus performant du marché en 2013 : + 4,15% net et des frais d’entrée planchers.

Pour les épargnants prêts à prendre un peu plus de risque, le contrat d’assurance-vie donne accès aux unités de compte UC, des fonds de placements investis en obligations ou actions. Il existe plusieurs dizaines de fonds qui misent sur des zones géographiques ou secteurs d’activités économiques : fonds actions européennes, fonds marchés émergents, fonds matières premières, fonds technologique aux USA, fonds obligations d’entreprises…etc.

Il convient d’adapter la répartition de son capital en assurance vie entre le fonds en euros sécurisé et différentes unités de compte UC en fonction de son profil de risque.

Notre conseil : Si ce n’est pas déjà fait, ouvrez sans attendre un contrat d’assurance-vie. Même un contrat récent sera plus rentable que le Livret A dont le rendement est historiquement bas.

L’atout fiscal.

Les conseillers financiers expriment régulièrement l’idée de « prendre date » en ouvrant au plus vite un contrat d’assurance-vie.

Cela s’explique par la fiscalité très favorable de l’assurance-vie dès 4 ans et surtout à partir de 8 ans d’ancienneté, sachant que le premier versement déclenche le compteur fiscal de durée.

En effet, à partir de 8 ans, il est possible de demander un rachat partiel de son capital sans aucune imposition (sous réserve que le montant du rachat ne dépasse pas les abattements de 4600 euros pour une personne seule ou 9200 euros pour un couple).

Au-delà de cette fiscalité très avantageuse en cours de vie, l’assurance-vie permet de transmettre jusqu’à 152.500 euros par bénéficiaire en totale franchise d’impôt (pour les versements effectués avant l’âge de 70 ans). En plus, il est possible de désigner n’importe quel bénéficiaire de son choix.

Investir en vue d’un projet à long terme

Si l’horizon de placement est long, les solutions de placement reposant sur de l’immobilier sont intéressantes.

Les sociétés civiles de placement en immobilier SCPI affichent un des meilleurs couples rendement risque du marché. Les SCPI de rendement sont basées sur de l’immobilier de bureaux ou commercial. Les immeubles sont loués à des sociétés ou des commerçants pour leurs activités. Leur performance atteint plus de 5% en moyenne et le risque locatif est diversifié car il repose sur plusieurs locataires.

La liquidité est assurée à travers un marché secondaire qui permet d’honorer les demandes de sorties des vendeurs et d’achat de la part d’acheteurs.

Misez sur des SCPI de rendement mixtes, investis en bureaux et commerces, en veillant à la qualité du patrimoine immobilier, la stabilité du revenu servi et le niveau des réserves.

L’achat d’un appartement en loueur meublé est une bonne solution de placement combinant un bien immobilier de qualité et un cadre fiscal avantageux.

Le statut LMNP consiste à acquérir un appartement neuf ou de seconde main dans une résidence avec services dédiée au tourisme, aux seniors ou aux étudiants.

La gestion de la résidence LMNP est confiée dès le départ à un exploitant à travers un bail commercial pour une durée de 9 à 11 ans, renouvelable.

Les avantages du statut lmnp sont nombreux : revenus garantis, achat hors TVA, aucun soucis de gestion, rente défiscalisée sur longue durée.

En moyenne, un investissement immobilier en LMNP confère un rendement garanti compris entre 4 et 5% net d’impôts.

Consultez notre cabinet qui vous aidera dans la sélection de l’appartement en LMNP le plus adapté à vos objectifs.

Pour les épargnants n’ayant pas besoin de revenus immédiats, l’investissement dans l’immobilier en nue-propriété est une solution très intéressante. Cela revient à payer 60 un appartement qui en vaut 100 en règle générale.

La technique du démembrement, inscrite dans le code civil de 1804 est utilisée. L’investisseur achète la nue propriété du bien immobilier et ne perçoit pas de revenus. A l’issue de la période de démembrement 10 ou 15 ans, il récupère la pleine propriété du bien sans fiscalité et peut donc en percevoir les fruits, c’est-à-dire les loyers.

La nue-propriété peut porter sur un appartement acheté en direct (durée du démembrement 15 ans minimum) ou bien sur des parts de SCPI (durée du démembrement 7 ou 10 ans).

Notre équipe vous propose sa sélection d’appartements ou de SCPI en nue-propriété.

Contactez un gestionnaire de patrimoine pour en savoir plus et bénéficier d’un conseil placement.

Tefi

Auteur

Articles Similaires:

Le Blog Gestion de Patrimoine

par Edouard BinET

Expert en Gestion de Patrimoine depuis plus de 15 ans, Edouard Binet accompagne les particuliers ainsi que des chefs d’entreprises sur tous les sujets patrimoniaux : épargne, retraite, immobilier, réduction d’impôts, transmission, conseil patrimonial, prévoyance entre autres.

Articles populaires

  • All Post
  • Assurance Vie
  • Conseil Patrimonial
  • Credit
  • Fiscalité
  • Immobilier
  • Placements
  • Prevoyance
  • Retraite
  • SCPI
  • Tous

Newsletter

REJOIGNEZ NOUS !

S'inscrire à notre newsletter

You have been successfully Subscribed! Please Connect to Mailchimp first

Categories

Mon Audit Patrimonial offert

Contacter-moi

Postes en vedette

Edit Template

Edouard Binet
Peeters Patrimoine
Paris & Lyon

Suivez-nous

Rejoindre la Newsletter
Vous avez été abonné avec succès! Opérations ! Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

© 2024 BLOG DU PATRIMOINE – Mentions Légales – Politique de Confidentialité